10 astuces pour conserver vos points de permis

Retrait de points, annulation de permis de conduire, condamnation, stages de permis à points, amendes : les infractions routières sont sursanctionnées. Existe-t-il des moyens pour éviter tous ces désagréments ?

La réponse naturelle à cette question est le respect du Code de la route. Mais, voici des astuces peu scrupuleuses qui vous sauveront la vie :

1. Adopter la politique du « pas »

Si vous êtes arrêté par les forces de l’ordre pour une infraction routière, ne reconnaissez pas votre tort même si l’agent vous le répète à maintes reprises.

Légalement, rien ne vous oblige à reconnaître une infraction routière, vous n’êtes pas non plus obligé de signer le PV rédigé ou de payer l’amende immédiatement. Même si l’agent vous informe d’une ristourne sur le montant de l’amende, celle-ci reste valable les 3 jours qui suivent votre interception.

Prenez le temps de bien réfléchir avant de payer l’amende qui est en soi une acceptation de votre infraction du Code de la route.

10 conseils pour éviter de perdre vos points de permis

2. Gagner du temps

Si vous avez commis une infraction routière, mais que vous n’avez pas assez de points sur votre permis mettant en péril sa validité, voici quelques conseils qui vous permettront de retarder le processus de retrait de points : 

  • Ne payez pas l’amende pour pouvoir contester la contravention le 44e jour à la limite du délai légal octroyé. Vous pouvez faire appel à la décision du juge pour une nouvelle contestation et prolonger votre délai, mais attendez-vous à des frais supplémentaires et une facture bien salée.
  • Payez l’amende avec un chèque pour un traitement administratif plus long.
  • Une fois que vous avez commis un délit, une lettre de notification recommandée vous est adressée. Ne la réceptionnez pas même si elle reste 15 jours au bureau de poste.

S’il vous reste quelques jours avant la restitution automatique de vos points ou encore si vous désirez récupérer quelques points en passant un stage de sensibilisation, ces méthodes permettront de vous accorder du temps avant un nouveau retrait de points.

3. Demander l’aide de votre famille

Si vous êtes flashé par un radar automatique, il y a de fortes chances que la seule image qui soit prise est celle de votre plaque d’immatriculation. Donc, avec le consentement de votre grand-mère ou de votre tante qui n’utilise plus son permis ou de tout autre parent, vous pouvez déclarer sur le formulaire de requête lui avoir prêté la voiture.

Cependant, faites attention aux enquêtes engagées par les forces de l’ordre pour s’assurer de la validité de la personne déclarée et aux nouveaux radars double-face qui permettent de vous identifier plus facilement.

4. Mettre la carte grise au nom d’un mineur

Conduire une voiture avec une carte grise qui n’est pas en votre nom implique un retrait de points sur le permis du titulaire de la carte et une amende en son nom. Si le titulaire est mineur, il ne sera pas possible de lui retirer des points, par contre, l’amende persistera.

Obtenir une carte grise au nom d’un mineur est possible et tout à fait légal, mais en cas d’interception, cette astuce ne vous sera d’aucune aide.

5. Demander systématiquement à voir le cliché

Lorsqu’il s’agit d’un flash par radar automatique, demandez à voir le cliché. Comme il est souvent le cas avec ce genre de radars, la photo représente soit votre dos, soit votre plaque d’immatriculation, et il est difficile de discerner le visage du conducteur et donc de vous identifier directement.

Ainsi, vous pouvez contester la contravention reçue en envoyant une lettre en recommandé avec accusé de réception où vous déclarez ne pas être au volant et vous ignorez qui a pris votre voiture.

Légalement, vous n’êtes pas obligé de dénoncer une autre personne, ce qui classera l’enquête sans suite et vous obligera à payer l’amende, mais vous permettra de garder vos points.

6. Préparer vos preuves à l’appui

En vous armant des preuves nécessaires, vous pouvez prouver l’inefficacité du radar qui vous a flashé. En effet, vous devez savoir qu’un radar mobile installé sur une route non rectiligne fausse la mesure de la vitesse.

Que vous soyez arrêté ou juste flashé, n’hésitez pas à prendre beaucoup de photos prouvant une trajectoire non rectiligne et appuyez-vous sur le témoignage d’une personne vous accompagnant, mais ne faisant pas partie de votre famille.

Vérifier la trajectoire du radar permettra de prouver votre innocence, surtout si vous êtes sûr de n’enfreindre aucune loi.

7. Anticiper le contrôle de la police

Depuis 2005, les « avertisseurs de radar » sont partout sur le web, dont la fonction principale est de vous prévenir de la présence d’un radar en approche par un simple bip. Vous pouvez même installer des applications mobiles où d’autres utilisateurs interagissent et vous indiquent en temps réel l’endroit exact des radars et gendarmes.

Mais, depuis 2011, la possession d’un avertisseur de radar est illégale en France, donc, cette astuce reste à vos risques et périls.

8. Souffler rapidement ou 2 fois

Dans le cas d’un test d’alcoolémie, ne refusez jamais de souffler dans l’éthylomètre, un refus équivaut systématiquement à un résultat positif.

Si vous êtes sûr de ne pas avoir dépassé la dose autorisée, mais que le résultat affiche le contraire, vous pouvez toujours demander aux forces de l’ordre de vous faire repasser le test, mais rien ne les oblige à se plier à votre volonté.

Pour rendre la procédure nulle, soufflez rapidement dans le dispositif. D’après le certificat de l’éthylomètre, pour un test valide, il faut attendre 30 minutes entre l’interpellation de l’automobiliste et la réalisation du test d’alcoolémie.

9. Engager un avocat spécialisé

Si vous risquez l’invalidité de votre permis de conduire suite à un retrait de points, faites appel aux services d’un avocat spécialisé qui sera le mieux placé pour vous sortir du pétrin. Mais, en fonction de votre requête, les honoraires varient.

10. Surveiller régulièrement votre solde de points

Avoir encore des points sur votre permis de conduire n’est pas une invitation ouverte pour transgresser la loi, mais il vous permettra d’avoir une idée sur votre solde restant dans le cas d’une interception par les forces de l’ordre ou lors de la réception d’une lettre de notification, et ainsi, pouvoir réagir correctement.

Si vous ne savez pas comment consulter votre solde de points pour en connaître l’état d’avancement, découvrez-le ici.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :